Aujourd'hui un article long et informatif sur un sujet dont on parle peu mais qui pourrit parfois la vie: l'intolérance alimentaire. On a tous entendu ce terme au moins une fois, mais c'est quoi exactement?

Allergie vs Intolérance

Déjà, on fait souvent l'amalgame entre une allergie et une intolérance. Ce n'est pas la même chose.

 

  • L'allergie est une réaction directe et systématique qui se manifeste clairement. C'est le système immunitaire qui se défend contre l'élément allergène en libérant des anti-corps. Une allergie peut avoir des conséquences très grave dans le cas de gonflements des voies respiratoires. On peut être allergique à une multitude d'aliments (posisons, fruits à coque, oeufs, lait, alcool, escargots, bananes, fruits rouges...)
  • L'intolérance est une défaillance du corps, une question de métabolisme, rien à voir avec des anticorps. Dans le cas de l'intolérance au lactose, c'est la lactase qui fait défaut, cette enzyme qui permet de digérer le lactose. Dans le cas de l'intolérance au gluten, c'est souvent dû à une maladie qu'on peut diagnostiquer à tous les âges, la maladie cœliaque. Il faut ingérer une dose minimum d'aliments non tolérés (souvent le lactose et le gluten) pour voir les réactions apparaitre.

 

Symptômes

Toujours dans le cas de l'intolérance au lactose, on a le ventre qui gonfle au fil de la journée. C'est dû à la fermentation du lactose. S'en suivent des maux de ventre plus ou moins intense, une gêne constante au niveau du ventre, des diarrhées, des constipations, une mauvaise digestion générale, des vents à faire tomber les mouches, de l'eczéma, surtout sur les bras et dans les oreilles, et autres problèmes de peau. Mais aussi une fatigue intense, un manque d'énergie, une sensibilité à plein d'autres aliments (le système digestif est fragilisé), le nez qui coule, les mains moites, des problèmes de bronche, de l'asthme, des migraines, des douleurs aux articulations...

C'est une vraie saloperie ce truc-là, encore plus parce que ce n'est pas reconnu par la médecine et qu'on ne peut pas le diagnostiquer avec des tests ou des examens, contrairement aux allergies. Si on va voir des spécialistes, ils disent "non non, vous n'avez rien. Vous êtes sûrement stressé". Moi j'étais malade toujours 15 minutes après avoir mangé un truc pas bien. Les docteurs ne voulaient pas me croire. Il y a très peu de documentation à ce sujet, et les rares livres qu'on peut trouver donnent des informations contraires.

 

Comment diagnostiquer l'intolérance?

Il faut supprimer les aliments suspects de son alimentation pendant 2 à 3 semaines. Il faut le faire catégorie par catégorie. Si on enlève le lactose et le gluten en même temps, impossible de savoir lequel est en cause. Si il y a une amélioration durant ces 2 à 3 semaines, le problème vient bien de là. Si vous n'êtes pas sûrs, réintroduisez l'aliment douteux en grande quantité au bout de la cure. Si là vous êtes malade, y'a pas photo.

 

Comment traiter l'intolérance?

Le seul moyen reste d'éliminer les responsables. C'est dur de changer ses habitudes alimentaires, alors il ne faut pas hésiter à se faire aider. Je sais de quoi je parle. Je suis moi-même intolérante au lactose, et en essayant de l'éviter je me suis rendue compte qu'il y en avait partout! Ça peut être très décourageant et déprimant. Fini les yaourts, fromages blancs, fromages, glaces, beurre (je suis bretonne dediou), pâtisseries, tartes et quiches, crème fraîche, tiramisu, gâteaux, raclettes, gratins, et j'en passe. Il y a aussi du lactose dans les plats préparés, les soupes en brique, la charcut' bon marché, les sorbets.... un peu partout en fait, parce que le lactose est utilisé dans l'industrie alimentaire pour ses propriétés intéressantes (texture, etc...). Ici un article sur mon blog qui vous aidera

Pour le gluten, il faut supprimer les céréales suivantes: blé (pain, pâtes, couscous, gâteaux...), seigle, avoine, épeautre, kamut, orge.

Mais pas de panique, il y a quand même des céréales qui ne contiennent pas de gluten: riz, maïs, sarrasin, quinoa, millet. On peut faire des gâteaux à base de toutes sorte de farine, comme la châtaigne, le riz...

Aliments susceptible de provoquer des intolérances: lactose, gluten, levure, œufs, soja.

Les organes ont une sorte de mémoire. Si on mange des aliments qui ne leur plaisent pas, au bout d'un moment ils gardent ce traumatisme en mémoire et refusent de digérer tout ce qu'on ingère, que ce soit bon ou mauvais, par anticipation.
Il faut donc nettoyer son intérieur et ainsi faire "reset" avec les organes.

 

D'autres solutions?

Je vous copie ici ce que j'avais écrit à une jeune femme qui me questionnait à ce sujet:

J'ai mis beaucoup de temps avant de réussir à changer d'alimentation. Je devais faire une croix sur les produits laitiers, que je consommais depuis toute petite, et qui sont présents partout. Si je vais au resto, c'est un peu la galère pour trouver un plat qui me plait et sans lactose. Chez les gens c'est pareil, ils oublient souvent et font des trucs avec de la crème ou du fromage.
Finalement j'ai changé de rythme de vie (après être rentrée de Nouvelle-Zélande), et j'ai pu changer ma façon de manger. j'ai découvert à bloc de nouveaux aliments. Je vais régulièrement dans un supermarché bio et je trouve ça génial. Manger mieux c'est parfois plus cher, mais se sentir bien ça n'a pas de prix.
Je me documente aussi, et je cherche le contact avec des gens qui s'y connaissent. Des professionnels de la médecine alternative et des magnétiseurs. J'ai vu 3 magnétiseurs, et 2 d'entre eux ont quasiment changé ma vie. Je ne regrette pas d'avoir été les voir.

Même si chez toi il n'y a pas de médecins chinois, il y a sûrement des cabinets d'acupuncture, de shiatsu et autres médecines alternatives. Et des magnétiseurs il y en a partout. C'est bien d'en voir plusieurs, car ils ont chacun leur interprétation. Les activités comme le yoga sont extrêmement bénéfiques. Elle réduisent le stress.
Tu peux également voir un ou une nutritionniste, qui pourrait t'aider à modifier ton alimentation.

 

Ce qu'il faut savoir:

  • une majeure partie de la population est intolérante au lactose, environ 72%. Dans certaines régions du monde, le taux d'intolérance de la population peut friser les 100%, comme en Asie et en Afrique, où le lait est totalement absent de l'alimentation. L'Europe du Nord est la région qui tolère le mieux le lait, même si on atteint les 40% environ, et que ce taux augmente constamment.
  • C'est surtout le lait de vache qui est en cause, parce que c'est celui-là qu'on consomme le plus. Le lait de chèvre et de brebis sont OK, même si il ne faut pas se jeter dessus pour compenser, sinon on risque de développer une intolérance également.
  • Les enfants jusque 2 ans ont cette enzyme qui permet de digérer le lait. Elle disparait progressivement à partie de 2 ans environ.
  • Il existe différents degrés d'intolérance. Ça va de la simple gène à un état de santé dégradé. La grande majorité des gens concernés ne le savent pas. L'industrie du lait est trop puissante pour qu'on reconnaisse le problème.
  • Le stress amplifie les problèmes d'intolérance. On dit que le ventre est le deuxième cerveau.

DSC02395

 

Vous trouverez sur mon blog des recettes sans lactose. Ben oui, j'ai pas vraiment le choix. J'ai trouvé ce livre qui m'aide beaucoup: Recettes gourmandes pour personnes sensibles de Eva Claire Pasquier.

Voici quelques sites où vous trouverez plus d'infos sur le sujet des intolérances:

le site de l'EUFIC et Intolérance-alimentaire.com

 

J'espère que cet article vous aidera.

A bon entendeur, salut!